Comment écrire un article qui plaît à Google ?

Lorsque tu as un blog pour ton entreprise, c’est important que tu y postes régulièrement des articles. Mais pour que ton blog gagne en visibilité et qu’il soit lu, il y a quelques règles à respecter. Dans cet article, je vais t’expliquer pourquoi tu as tout intérêt à écrire des articles SEO-friendly et te guider pour réussir à écrire un article qui plaît à Google !

Pourquoi écrire pour Google ? 🧐

La rédaction web, c’est un double challenge (mais c’est passionnant !). En effet, d’une part il faut que tes articles plaisent à ton audience. Pour cela, il faut que ton contenu lui apporte une réelle valeur ajoutée : qu’il réponde à ses attentes, à ses problématiques et qu’il l’aide à passer au-delà de ses craintes… Si tu n’as pas encore défini ta clientèle idéale, tu peux trouver un petit coup de pouce à ce sujet dans mon workbook « créer ton identité visuelle ». Mais je me dis que ce serait judicieux de rédiger un de blog sur le sujet très prochainement 🤔.

Et d’autre part, il faut que tes billets plaisent à Google (et aux autres moteurs de recherches, bien sûr). C’est une étape incontournable si tu souhaites gagner en visibilité, car les ils jouent un rôle clé dans l’indexation de ton contenu.

Quand tu tapes ou que tu dictes une recherche sur un moteur de recherche, ses robots vont faire en sorte de te proposer le contenu le plus pertinent possible. C’est leur mission de vie à eux : te proposer la meilleure expérience utilisateur possible ! Et ce qu’ils vont mettre en avant c’est le contenu qui répond le plus précisément possible à ta requête (à condition qu’il soit fiable, bien structuré et populaire comme je te l’expliquais  dans mon article sur le référencement).

Pour conclure ce premier point, je te rappellerais simplement que le trafic, c’est l’une des clés du succès. Plus ton blog et ton site ont de visites, plus tu es susceptible de créer une relation durable avec tes lecteurs. Lorsque ces personnes auront besoin de faire appel à un.e professionnel.le dans ton domaine, elles seront plus enclines de se tourner vers la personne qui leur aura montré sa fiabilité que vers un.e inconnu.e issu d’un moteur de recherche.

Écrire un article SEO-friendly en 4 étapes 

Étape 1 : Définir le sujet de ton article

Si tu as commencé ton blog, tu as certainement mis en place une ligne éditoriale qui répertorie les thématiques que tu abordes. C’est important que les sujets de tes articles de blog s’inscrivent dans tes thématiques. Si tu es coach sportive, écrire un article sur le SEO ne me semble pas très approprié, par exemple. En revanche, pourquoi tu n’écrirais pas un article qui aiderait ta cible à construire son propre programme d’entraînement ? Au-delà de ça, tu pourrais aussi partager des recettes de smoothies post-entraînement ou faire un comparatif des différents tapis de yoga que tu as eu l’occasion d’essayer.

À partir du sujet que tu as choisi, je t’invite à choisir un mot de clé principal, ce sera ton fil rouge tout au long de l’article.

Étape 2 : Faire un plan de ton article.

Ensuite, j’aime bien faire un petit brainstorming des autres mots-clés que je souhaite intégrer à mon article. L’objectif de cet exercice, c’est d’enrichir le champ lexical autour de mon mot-clé de façon à le contextualiser, mais surtout à faire en sorte que mon contenu réponde à une requête spécifique. Souvent, j’étoffe ma réflexion avec un outil de suggestion de mots-clés (tel que le Google Keyword Planner ou Ubber Suggest, par exemple).

Après ça, je suis en mesure de dresser un plan qui répond à l’ensemble des questions que ma cliente idéale pourrait se poser sur le sujet que j’aborde. Parce que c’est ça dans le fond tout l’intérêt de créer du contenu : aider ta clientèle idéale ! Quelque soit l’axe que tu décide d’étudier, fais en sorte d’être assez exhaustive pour ne pas laisser tes lecteurs partir avec un goût de « pas assez ». Certaines de mes clientes ont parfois peur de « trop donner gratuitement » mais ce n’est finalement pas fondé. Ton contenu gratuit a pour objectif de donner envie de travailler avec toi et donc de faire appel à ton expertise. Tes prestations te permettent d’offrir un résultat ; une réelle valeur ajoutée par rapports à tes contenus gratuits.

Étape 3 : La rédaction de ton article

Pour commencer, je te conseille vivement de rédiger une introduction. Même si ton titre parle lui-même, une intro te permettra de mieux préciser le contexte de ton article au moteur de recherche. Et à ton lecteur, bien sûr !

Ensuite, au sein de ton article, je te conseille de :

  • Faire en sorte d’utiliser ton mot clé principal plusieurs fois, que ça soit au sein de tes titres ou de tes paragraphes.
  • Utiliser un univers sémantique riche et varié autour du sujet que tu as choisi de traiter.
  • Privilégier les phrases courtes qui sont plus faciles à comprendre par les moteurs de recherche.
  • Ne pas trop te prendre la tête sur le nombre de mots ; ce n’est pas une science exacte et le fond est bien plus important que la forme. Il vaut mieux un article de 600 mots, concis, mais complet, qu’un article de 2000 mots qui tourne en rond.
  • D’utiliser la balise <strong> pour mettre en gras, et surtout en avant, certaines partie de ton paragraphe.
  • D’insérer quelques liens internes et externes afin de montrer à Google que ton billet s’inscrit dans quelque chose de plus grand, quelque chose auquel on peut faire confiance.

Étape 4 : Les essentiels structurels d’un bon article

Attention : cette partie pourrait faire peur aux personnes qui n’ont jamais créé d’articles de blog, mais rassurez-vous : en pratique, ce n’est pas si compliqué 🧘‍♀

La base, c’est de t’assurer que le titre de ton article (ou de ta page) soit bien dans la balise H1. Par ailleurs, la balise H1 ne doit figurer qu’une fois par page. Les autres titres et sous-titres de ton article seront en H2, H3, H4 et ainsi de suite… Tout doit être logique et cohérent ; je te déconseille d’insérer un H3 si tu n’as pas utilisé de H2 avant.

Ensuite, je t’invite à insérer au moins une image, cette image ne devra pas être trop lourde (pour ne pas ralentir le chargement de ta page) et plutôt au format JPG/PNG/GIF. Fais en sorte de bien nommer ton image avant de l’importer sur ton blog ; elle aussi elle a besoin de mot-clés pour t’aider à être référencée. Enfin, pense à remplir la balise ALT de ton image avec quelques mots, différents de ceux de ton titre, mais contenant ton mot clé principal.

Avant de publier ton article, je t’invite à vérifier que tu as bien rempli les balises TITLE et META. Ces éléments sont ceux qui apparaîtront sur la page des différents moteurs de recherche, il faut donc qu’ils soient un minimum accrocheur. Pour terminer, tu n’as plus qu’à t’assurer que l’URL de ton article est personnalisée. Elle doit être simple (les prépositions ne sont pas nécessaires), contenir ton mot clé principal et les mots doivent être séparés par des tirets (et sans accent).

Le mot de la fin

Et voilà, tu as toutes les cartes en main pour écrire un article qui plaît à Google ! Tu sais maintenant pourquoi c’est important et surtout comment procéder. Une fois que ton article est rédigé, tu n’as plus qu’à assurer sa promotion sur l’ensemble de tes réseaux sociaux !

💬 Alors, tu es prête à écrire ton premier article SEO-friendly ?

Tu restes convaincue que le SEO, ça n'est pas pour toi ?

Si besoin, je suis là pour t’accompagner à créer ta stratégie de contenus et je peux même te rédiger quelques articles, n’hésite pas à me contacter !

2 réflexions au sujet de “Comment écrire un article qui plaît à Google ?”

Laisser un commentaire

neuf + 3 =